Plantation ou ensemencement: quelle méthode choisir pour implanter des espèces indigènes

Quand vient le temps de restaurer un lieu naturel avec des espèces indigènes, il s’offre la possibilité de le faire avec des plants et/ou des semences.  Quelle méthode aura le plus de succès?  Voici quelques facteurs à considérer:

Ensemencement

  • économique en matériaux et main d’œuvre
  • stabilisation très rapide de la surface du sol
  • idéal dans la cas où le sol est à nu (plus complexe d’ensemencer à travers la végétation existante, mais possible)
  • demande plus de temps pour atteindre la maturité (certaines espèces peuvent prendre jusqu’à un an pour germer)

Plantation

  • maturité plus rapide
  • possibilité de choisir les espèces appropriées pour chaque endroit sur le site
  • certaines espèces ont une meilleure réussite sous forme de plants (germination lente ou difficile)
  • certaines espèces ne sont pas disponibles en grandes quantité sous forme de semences
  • besoins en arrosage plus grands
  • plus coûteux en  matériaux et main-d’œuvre
  • besoin de combiner à une autre méthode (ensemencement et/ou tapis anti-érosion) s’il y a un problème d’érosion
  • méthode à privilégier s’il y a  de la végétation existante sur le site

Comme aucune des deux méthodes n’est parfaite, dans bien des cas, une combinaison de celles-ci sera le meilleur choix:

  • un ensemencement manuel peut être fait immédiatement après une plantation pour une stabilisation rapide de la surface du sol
  • un tapis anti-érosion (en paille ou coco) peut être installé directement sur les semences, et on termine par la plantation
  • dans le cas d’un hydro-ensemencement, on doit attendre que la végétation soit bien établie avant de faire la plantation.

Quelques exemples de formats de végétaux adaptés aux travaux de renaturation:

???????????????????????????????     arbustes mc25-310   ???????????????????????????????
Dans l’ordre:

  • plante herbacée en petite multicelule (mc 45-110)
  • arbuste en grande multicellule (mc 25-310)
  • arbuste en pot de 1 litre

Melange_stabilisation_indigene
ensemencement de talus

Bonne planification!

Benoit Bertrand, dth
Pépinière Rustique
plantes et semences indigènes

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Plantation ou ensemencement: quelle méthode choisir pour implanter des espèces indigènes

  1. Avis à tous les amateurs de plantes indigènes: Je suis à la recherche de sites en Gaspésie et région de Québec de la plante indigène Aronia mélanocarpa ou aronie noire ou en anglais chokeberry. (voir sur le site NaturellementAntioxydant.com) pour plus de détails sur la plante. Merci à tous de passer l’information à naturellementantioxydant@outloock.com , et au plaisir de vous lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s